l'anthropologie n'est pas un sport dangereux

11 novembre 2005

nouveau blog, nouveau regard

Bonjour à tous ceux qui vont me lire..Fidèle à la blogosphère depuis quelques temps déjà, je me suis laissée tenter par l'écriture à mon tour. Je suis thésarde, mot quasi honteux aujourd'hui !! En ethnologie et plus précisément je travaille et bien oui, sur nous, nos sociétés européennes, je les ausculte, les regarde et tente de les comprendre. Ce blog est donc là pour témoigner du quotidient de la recherche en sciences sociales mais aussi de de la vie parisienne telle que je la vie et l'entend...

Depuis quelques jours déjà, je suis sidérée par l'affreux sentiment d'impuissance de la jeunesse : celle de mes élèves des banlieues (bon, pour manger, je l'avoue sans honte, je suis prof de lettres-histoire dans un CFA), qui sont en apprentissage et qui se sentent floués par le système (et oui, c'est bien beau l'apprentissage mais après deux ans de bac pro, les patrons préférent reprendre des apprentis sur lesquels ne "pèsent" aucune charges sociales plutôt que d'embaucher ceux qu'ils ont formés..)..Mais détresse aussi de mes camarades, jeunes chercheurs sans financement, sans reconnaissance, sans soutient, aux mains des directeurs de thèse, maîtres tout puissants qui perpétuent le systême qu'ils ont mis en place lorqu'ils criaient leur révolte en mai 68...

J'en viens à détester cette génération d'anciens rebelles baby-boomeurs, politiques déjà présents sous la IVe République, professeurs pontifiant et sentencieux, qui n'ont pas chercher à passer le relais...Qui ne pensent qu'à garder le plus longtemps possible le pouvoir en gaspillant de précieuses ressources...

J'en viens à rêver à une autre révolte de la jeunesse, qui prendra à son tour ce qu'on lui refuse...

Posté par kozloval à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]